Avantages du LMNP dans l'ancien (résidences senior, tourisme, affaires, étudiantes et EHPAD) :
  • Sécurité : En LMNP, le bail est commercial (plus protecteur qu’un bail d’habitation). C’est la société qui gère la résidence qui est votre locataire et qui s’engage au versement du loyer, que le logement soit occupé ou non.                                                                                                                                             
  • Moins de charges : Il n’y a donc plus de frais d’agence, ni d’assurance loyers impayés. Economie : De 10 %  à 12 % des loyers. La plupart des réparations courantes sont payées par le gestionnaire..En bail « classique », les frais et charges représentent environ 20 % des loyers. Ici, ils se situent entre 0 % (certains EHPAD) et 5 %.                                                                                                                                                                                                                       
  • Pérennité : Le bâtiment est mieux entretenu qu' en location classique, car il est de l'intérêt de l'exploitant d’avoir un établissement propre et bien tenu vis-à-vis de sa clientèle.                                                                                                                                            
  • Rentabilité : Le LMNP ancien par rapport au neuf est moins cher, est livré tout de suite (donc pas d’intérêts intercalaires de crédit à payer pendant 1 ou 2 ans le temps de la construction), s rentabilité est donc meilleure.          .
  • Fiscalité imbattable pour la retraite : comme en location classique, on déduit les charges, les intérêts d’emprunt … mais aussi l’amortissement du logement acheté. Ainsi, contrairement à l’immobilier classique (où les loyers sont vite imposables quand il n'y a plus assez d'intérêts à déduire), ici les loyers sont nets d’impôts pendant toute la durée du crédit et le restent parfois encore quelques années après la fin du crédit.                                                                                                                                                                                                                 
  • Puis, quand il n'y a plus d'amortissement déductible, on peut opter pour le régime micro BIC et bénéficier d'un abattement fiscal de 50 % jusqu'à 32 600 € de loyers annuels (en revenus fonciers, c'est seulement 30 % jusqu'à 15 000 € pour le régime micro foncier).                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    
  • La revente : vous vendez un bien livré tout de suite, bénéficiant d'un rendement net supérieur à la moyenne et d'une fiscalité incomparable (le nouvel acquéreur bénéficie à nouveau pleinement de l'amortissement).

L'amortissement est une pépite fiscale, illustration :


Pour plus d'informations, merci de remplir le formulaire :